Notre historique

L’idée de constitution du LADEC est née d’une équipe d’experts qui a mis en œuvre un projet foncier de la Coopération suisse pendant une dizaine d’années.

Ce projet a appuyé techniquement et financièrement le montage et le fonctionnement de six services fonciers communaux dans la province de Ngozi. Les résultats atteints ont été très satisfaisants.

En effet, grâce aux approches individuelle/isolée et systématique (opérations groupées de reconnaissance) plus de 40% des droits fonciers de la zone d’intervention ont été sécurisés. En outre, environ 70% des conflits fonciers ont été pacifiquement résolus par des structures communautaires lors des reconnaissances foncières.

Ce  processus de sécurisation et de gestion des conflits était transparent, participatif et contradictoire, ce qui a sensiblement contribué à la réduction des conflits dans la zone. La reconnaissance communautaire des droits fonciers a été renforcée par la cartographie des différents statuts des terres sur un espace couvrant 42% de la zone d’intervention.

En outre, les usagers fonciers qui le désiraient ont pu accéder à des microcrédits en mettant en garantie des certificats fonciers auprès des institutions financières.

Grâce aux nombreuses études conduites ou commanditées par ce projet, ladite équipe a approfondi sa compréhension de la complexité des questions qui se posent autour de la problématique de gestion foncière décentralisée. Il s’agit notamment des questions liées à l’appropriation et la pérennisation des services fonciers communaux,  la délimitation entre les terres de collines et de marais, la gestion des mutations portant sur les droits certifiés ou reconnus, la prise en compte des droits fonciers des femmes dans le processus de certification foncière ainsi que la perception de la sécurité foncière par les usagers fonciers. Le Projet a été clôturé avec fin 2017.

Forte de l’encouragement du Bureau de la Coopération suisse au Burundi, l’ancienne équipe qui pilotait le Projet foncier a voulu capitaliser la riche expérience, les compétences et l’expertise acquises pour les mettre au profit des communautés et des acteurs du développement, tant publics que privés du niveau national, régional et international. C’est dans ce cadre qu’elle fonda LADEC.

LADEC a été constitué le 12 avril 2017 par des anciens employés du Projet foncier de la Coopération suisse élargis à d’autres personnes disposant d’une expertise confirmée dans le domaine du foncier, gouvernance et développement. Le 12 mai 2017, LADEC a été immatriculé au registre du commerce sous le No 09059. Etabli à Ngozi où est localisé son siège, le centre est opérationnel depuis le 1er janvier 2018.

LADEC dispose des outils permettant son fonctionnement et sa gestion. Il s’agit des statuts, du règlement d’ordre Intérieur et du manuel de procédures administratives, financières et comptables.

Il a déjà défini sa vision, ses objectifs, son domaine d’intervention, sa zone d’action et son plan d’action pour l’année 2018.