LOGO-SIT

La loi N°1/17 du 22 août 2017 régissant les activités bancaires au Burundi reconnaît le certificat foncier comme garantie de crédit

Selon l'article 85 de la loi N°1/17 du 22 août 2017 régissant les activités bancaires, "Tout comme les garanties classiques, les propriétés foncières (certificat foncier), constituent des hypothèques pour accéder à un crédit agricole."

Cette loi apporte cette précision alors que les banques burundaises se sont jusque-là montrées réticentes vis-à-vis du certificat foncier; elles privilégient le titre foncier. Par contre, les institutions de microfinance acceptent comme garantie le certificat foncier; elles le trouvent mieux adaptées aux besoins d'identification du propriétaire et de la propriété que les documents qui étaient d'usage avant, comme l'acte de notoriété et l'acte de possession.